BADADIDOO DODLE DI

Badadidoo Dodle Di est un spectacle d'art vivant conçu par Hélène Iratchet et Benoît Bourreau. Ce projet met en scène trois danseurs et un musicien maniant les conventions qui régissent nos comportements cherchant ainsi d'autres moyens de communication.
S'intéressant à l'influence de l'autre sur nos comportements et nos paroles, ils élaborent les contraintes d'un jeu qui pousse aux frontières d'un corps libre.
Ils abordent ainsi les problématiques de la manipulation du corps, du corps conditionné, du corps muet du corps masque, du corps répétiteur, du corps marionnette et de l'image de corps.

L'ensemble du processus de la pièce repose sur une seule et même volonté de mettre en scène une mécanique burlesque qui montre les coulisses et donc les possibles failles, habituellement dissimulées, des outils et des codes de communication. De ce fait, la technologie employée fait partie intégrante de la scénographie.

Il y a un jeu sur scène avec deux journaux lumineux (affichages digital LED. rouges) qui affichent des mots verticalement dits par une voix off . Les panneaux semblent se répondre pendant un certain temps, puis petit à petit le rythme de défilement s'altère, décomposant les mots, les privant de leur sens pour les réduire à des lettres isolées, et répétées engendrant ainsi des onomatopées.

Ainsi le titre de la pièce prend sens, il fait également écho à la technique vocale de Jazz appelée le "Scat" qui consiste à remplacer les paroles par des onomatopées.
Cette volonté de décomposition sera empreinte dans les sons, gestes et attitudes des protagonistes, qui au delà seront donc amenés à trouver d'autres moyens d’expression.

Interprétation et danse: Valentine Mahé, Nedjma Mérahi, Gaétan le Marchand
Création chorégraphique: Benoit Bourreau et Hélène Iratchet
Création photographique réalisée par Karine Labrunie